Quel entraîneur pour le Racing Club de Lens ?

0
32222353_1690237491054090_763743982361509888_n

Les Sang et Or joueront ce soir leur dernier match de Dominos Ligue 2 devant leur public de Bollaert face à Auxerre. Bien que sauvé de la relégation, ce dernier match sonne comme la fin d’une  longue et pénible saison. Cette dernière avait d’ailleurs bien mal démarré après une série de défaites improbables et le limogeage d’Alain Casanova apprécié par les joueurs mais détesté par les supporters. Peu auraient parié qu’après avoir frôlé la Ligue 1, le club nordiste connaîtrait une telle déconvenue.

Eric Sikora la légende locale, improvisé pompier de service a assuré l’intérim en préservant le plus important, le maintien en deuxième division. Néanmoins, il ne devrait pas être reconduit par ses dirigeants, la faute peut-être à des choix douteux comme la mise à l’écart du milieu de terrain trinidadien John Bostock, auréolé du titre de meilleur joueur du championnat la saison précédente.  Ce dernier sera ensuite poussé vers la sortie par Eric Roy, le nouveau directeur sportif, au mercato d’hiver.

D’après nos sources, des insiders du club nordiste, 4 pistes seraient privilégiées pour prendre la tête de l’équipe la saison prochaine.

Le piste numéro 1 mène à Fabien Mercadal, l’entraîneur du Paris FC. Reconnu pour sa solidité défensive et ses qualités de formation, son profil plaît aux dirigeants lensois qui voient en lui un entraîneur capable (d’enfin ?) faire passer un cap à des éléments confirmés et de développer les jeunes joueurs talentueux formés au club comme Bellegarde, Bianda ou Chouiar.

L’option Zeidler s’est refroidi depuis peu. L’entraîneur du Fc Socahux Montbéliard entrerait désormais dans les petits papiers du Paris-Saint-Germain qui serait prêt à lui offrir un poste d’adjoint à Tomas Tüchel.

Apprécié par Gervais Martel, Elie Baup a également été sondé et aurait rencontré la direction lensoise cette semaine. Le coach à la casquette, actuellement consultant sur Bein Sport est emballé pour rejoindre le club nordiste en guise de dernier challenge. L’expérience et le vécu de l’ancien entraîneur de Saint-Etienne, de Marseille ou de Toulouse plaident en sa faveur.

Damien Ott ,entraîneur d’Avranches en National, pourrait également être lancé par les sang et or, dans le bain de la Ligue 2. En partance, l’ancien entraîneur de Mulhouse et de Colmar a quasiment validé le maintien du club normand en National. Le profil de l’ancien joueur de Bâle (jeune, formateur, expérience du haut niveau) plaît beaucoup au nouveau directeur sportif, Eric Roy.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Paul-Arthur Certain
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Debrief en Speed: J24 SRFC-EAG

Stupeur au Roazhon Park, la nouvelle recrue guingampaise Yeni Ngbakoto, sur une passe de L…