Le 11 de l’année UNFP by #LPL1

0
Capture d’écran 2018-05-03 à 16.21.03

Capture d’écran 2018-05-03 à 15.25.25

 

Benjamin Lecompte: Solide tout au long de la saison, l’ancien merlu a parfaitement repris l’héritage laissé par l’immense Geoffrey Jourdren. Solide sur sa ligne, calme, rassurant, précis au pied, Lecompte a permis au MHSC de figurer comme une référence défensive dans ce championnat. Si le club est actuellement dans la lutte pour les places européennes, il y est pour beaucoup.

Hiroki Sakai: Le japonais s’est affirmé comme une valeur sûre cette saison au sein du club olympien. Courageux, mobile,  et combatif défensivement, le japonais n’a pas ménagé ses efforts pour apporter le surnombre en phase offensive où sa qualité de centre est un vrai plus pour l’équipe de Rudy Garcia. Régulier dans la performance, le latéral droit a bien été supplée par l’étonnant Bouna Sarr lors de sa blessure.

Jérome Rousillon: (on a longuement hésité avec Patrice Evra) Positionné dans le couloir gauche du 5-4-1 de Michel Der Zakarian, Rousillon s’est révélé cette année aux yeux du grands public. Habile techniquement, sa capacité de projection et sa patte gauche ont impressionné les observateurs. L’ancien sochalien a notamment tapé dans l’oeil de nombreuses écuries britanniques.

Adil Rami: Le natif de Fréjus est revenu en ligue 1 cette saison après avoir remporté l’Europa League (avec Emery) avec le FC Séville l’an passé. Outre sa punchline (« la science ont la b***), ses embrouilles avec le lyonnais Marcelo ou sa relation avec une star d’Hollywood en maillot de bain rouge, Adil Rami a redonné une stabilité et une assise défensive considérable à l’Olympique de Marseille.  Grande Gueule et dur sur l’homme, l’international français a su redonner un nouvel élan à sa carrière sur la cannebière aux côtés de Rolando.

Presnel Kimpembe: Pas présent dans ce 11 pour ses délires capillaires, le titi parisien a confirmé les attentes placées en lui depuis la saison dernière. Sa vélocité, son placement, son assurance et sa puissance physique font de lui un sérieux candidat pour le mondial en Russie. Plus à son aise et moins mis en difficulté  que Thiago Silva ou Marquinhos, il mérite grâce à sa progression fulgurante de figurer dans ce 11.

Luiz Gustavo: Discret en début de saison, le brésilien est selon nous, le grand absent permis les nominés pour le joueur de l’année. Rassurant, juste techniquement et tactiquement l’ancien du Bayern n’a pas tardé à éblouir la ligue 1 de sa classe. Décisif face au PSG, le chevelu est la plaque tournante du jeu marseillais. Polyvalent, Gustavo a également rendu service en défense centrale.

Benjamin Bourigeaud: Le milieu rennais réalise une première saison chez les rouges et noirs pleine de promesses. Dépositaire du jeu offensif rennais avec son compère Wahbi Kahzri, « Ben Bourig » à souvent été à la conclusion des actions bretonnes. Fin techniquement et adroit sur les phases arrêtées, le nordiste a connu une ascension vertigineuse en l’espace d’un an, lui qui évoluait l’an passé en ligue 2 avec le Racing Club de Lens.

Nabil Fekir: Inutile de présenté Nabil Fekir, miné par les blessures le capitaine lyonnais est revenu à son meilleur niveau. Plus affûté et positionné en « pur numéro 10″ le gaucher à fait mal aux défenses de Ligue 1 cette saison. Son triplé retentissant à Geoffroy-Guichard à marqué les esprits et sa célébration façon « Lionel Messi » ont marqué les esprits.

Neymar Jr: Débarqué cet été du Fc Barcelone après un été mouvementé, le brésilien n’a pas tardé a survolé la Ligue 1. Le championnat de France n’avait probablement jamais revu un tel joueur depuis les exploits de Ronaldinho. Incroyable footballistiquement, parfois insolant et nonchalant, le brésilien a également fait parlé de lui hors du terrain (penalty gate, anniversaire, voyage au brésil …). Sa blessure à la cheville a néanmoins stoppé nette sa production statistique. Sera-t-il suffisamment remis pour le mondial en Juin prochain ?

Florian Thauvin: L’ancien Bastiais affole les compteurs. Cette saison, Florian Thauvin s’est métamorphosé passant du statut de « très bon joueur » à « joueur de classe internationale » avec à la clé ses premières apparitions en équipe de France A. Thauvin est tout simplement le meilleur joueur français cette saison évoluant en Ligue 1. Buteur ou passeur, il est avec son pied gauche, l’arme fatale de l’OM. Il a souvent porté à bout de bras l’équipe provençale lorsqu’elle était en difficulté. Un Thauvin taille patron donc, qui espère s’exprimer l’an prochain en Champion’s League.

Edinson Cavani: Le goleador uruguayen a une nouvelle fois produit une saison folle statistiquement. Impliqué dans le travail défensif, Cavani s’est dépensé sans compter sur le front de l’attaque parisienne. Sa détermination et son efficacité ont permis au PSG de reconquérir le titre de Champion de France.  Adoré des supporters, redouté par les défenses adverses, el Matador n’a laissé personne indifférent.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Paul-Arthur Certain
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

L’ultime numéro de Tony « Kick » Chapron

Il avait annoncé sa retraite à la fin de la saison mais la carrière de notre Tony Chapron …