Rennes-Toulouse: Rennes toujours dans la course à l’Europe

0
c2ff7

Le Stade Rennais a décroché dans la douleur cet après-midi au Roazhon Park, une victoire importante (2-1) dans la course à l’Europa League.

Après la victoire de Saint-Etienne et le match nul de Nice, les bretons se sont retrouvés dans l’obligation d’obtenir un résultat. Face à une équipe en quête de point pour se maintenir en Ligue 1, les rennais ont commencé fort. Sur une ouverture délicieuse de James Léa-Siliki, Bourigeaud centre immédiatement pour Kahzri. Le tunisien signe le plus beau raté de la saison en manquant son plat du pied droit, seul face au jeune portier Alban Lafont.
Dominateurs, les rouges et noirs vont néanmoins se faire surprendre sur l’un des rares contres toulousain. Yaya Sanogo est lancé en profondeur. Le centre en retrait de l’ancien gunners est dévié par le tacle de Joris Gnagnon et lobe Tomas Koubek. Le téfécé mène 1-0 à la surprise générale. Cette ouverture du score pétrifie les hommes de Lamouchi. Ces derniers se précipitent pour revenir au score mais déjouent. Trop imprécis techniquement, les rennais doutent et les vieux démons de Metz re-surgissent. Kahzri bute à nouveau sur Lafont sur un centre à ras-de-terre de Bensebaini.
L’algérien très solide et appliqué, dans la continuité de sa performance à Nantes, est à l’origine de l’égalisation rennaise. En effet, le latéral gauche dépose un centré téléguidé sur Kahzri, placé au second poteau. Le Tunisien remise en une touche sur Léa-Siliki qui inscrit conclue. Le natif d’île-de-France inscrit un nouveau but après avoir déjà égalisé à la Beaujoire lors du derby, et relance Rennes dans ce match.
Au retour des vestiaires, les rennais prennent les devant (46″). Bourigeaud est à la conclusion d’une contre-attaque rondement menée. Léa-Siliki sert l’ancien Lensois après avoir dédoublé côté gauche avec Ismaïla Sarr.
Très actif le jeune joueur formé à Rennes va néanmoins se faire exclure à la 69″ après un second carton jaune reçu pour un coup de coude sur Andy Delort. Les rennais ont décidément un don pour se compliquer la vie lorsque la victoire leur tend les bras.
Solides et solidaires par la suite, les rennais maintiennent leur avantage au profit d’une équipe toulousaine plus joueuse que sous « l’ère Dupraz » mais trop brouillone à l’image des nombreux ratés de l’ancien-stéphanois, Max-Alain Gradel.
Ce soir, le Stade Rennais est 6e, devançant à la différence de but l’OGC Nice.
Réaction de Sabri Lamouchi : « On est toujours dans la course. On l’a fait, mais on doit faire en sorte de souffrir moins. On ne doit pas sortir du match, comme ça a été le cas. On ne doit pas terminer avec autant de panique. On a eu peur de gagner, mais cette équipe doit avancer… En même temps, j’ai félicité mes joueurs. Après l’ouverture du score, on n’a pas baissé la tête. On pensait avoir fait le plus dur, mais ça n’a pas été le cas. On a encore besoin de progresser, d’apprendre. Cette victoire est méritée, même si elle est très difficile, qu’il a fallu aller la chercher. Chaque journée aura son lot de surprises, à nous d’obtenir les trois points la semaine prochaine. On devra fournir une autre performance, un peu plus dans le contrôle. J’ai aimé le coeur de mes joueurs. Plus on se rapproche de l’objectif, plus on doute. On prend les trois points, mais ça ne le sera pas tout le temps le cas si on fait les montagnes russes comme ça ».
Feuille de Match:

Ligue 1, 35e journée
Dimanche 29 avril 2018 à 15 h

Roazhon Park
Affluence : 20 138 spectateurs

Arbitre : Stéphane Jochem

Buts : Léa-Siliki (39e), Bourigeaud (47e) pour Rennes. Gnagnon (18e, c.s.c.) pour Toulouse.

Avertissements : Léa Siliki (50e) à Rennes. Gradel (50e) à Toulouse.

Expulsion : Léa Siliki (70e) à Toulouse.

Stade Rennais FC : Koubek – Danzé (D. Sakho, 56e), Gélin, Gnagnon, Bensebaini – André, Prcić (Mexer, 79e), Léa Siliki – Bourigeaud, Khazri, I. Sarr (Zeffane, 72e).

Entraîneur : Sabri Lamouchi.

Toulouse FC : Lafont – Amian, I. Diop, Jullien, Moubandje (Durmaz, 88e) – Sangaré, Cahuzac, G. Imbula (Mubele, 66e) – Delort, Sanogo, Gradel.

Entraîneur : Mickaël Debève.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par lapauseligue1
Charger d'autres écrits dans Debrief en Speed

Laisser un commentaire

Consulter aussi

« Garer le bus », la meilleure façon de battre le PSG ?

Demain soir, le Stade Rennais affronte le grand Paris Saint Germain pour une place en demi…